M.A. Wohl

Writer on a Quest

Note: Aucun lien affilié.

Les romans sont patients.
Une bonne chose aussi, car j’ai hésité longtemps avant de finalement lire le premier de la série Fableheaven de l’auteur Brandon Mull, un autre membre de la plus très sélecte mais toujours aussi populaire New-York Time best-selling list.

Le problème avec « Le sanctuaire secret »: c’est la première partie d’une série, plutôt qu’un roman à proprement parlé.
Ce qui signifie que l’on rencontre pendant 193 pages les personnages principaux et un sixième du sanctuaire secret qu’ils découvrent de façon souvent simpliste, convenu, et pour des raisons… eh bien, que j’ai trouvé un peu idiotes.

Et cependant, j’ai a-do-ré le roman et je vais fouiller la bibliothèque de ma petite ville (en ce moment en train de déménager, argh!) pour retrouver les quatre autres tomes.

Le monde crée par Brandon Mull est fascinant, et heureusement, car c’est uniquement pour les secrets promis par ce monde caché que j’ai continué à lire.
L’inépuisable monde caché des fées et des créatures fantastiques issus du folklore et des légendes.
Heureusement, ce roman parle des protecteurs de ces cératures, et des alliances qu’ils forment entre eux afin de se préserver de l’extinction… et des vilaines créatures maléfiques qui rêvent d’anéantir le monde (honnêtement, les méchants de ces romans n’ont qu’à venir faire un tour dans notre réalité; je les imagine, rassemblé dans un repère de luxe au sommet des tours de Dubaï, crevé de rire en lisant les tweets des politiciens ou les unes des journaux ou en regardant les dévastations provoqués par les changements climatiques…).

Publié en 2009 en version française aux éditions ADA, Fableheaven est toujours disponible pour la commande chez votre librairie indépendante préférée, ou sur le magnifique site leslibraires.ca.
Pour la version originale, j’ai trouvé un site qui présente les meilleures librairies indépendantes anglophones au Canada.

Advertisements
%d blogueurs aiment ce contenu :